Basé sur le modèle de « 4 l » proposé par la FAO pour accroître l'efficacité des politiques en matière de nutrition et de sécurité alimentaire à travers une approche territorial, le cours illustrera, tout d'abord, les fondements théoriques de ce dernier pour s'attaquer au problème de garantir une nourriture saine et en quantité suffisante pour la population mondiale.

Ensuite, les piliers soutenant cette approche seront illustrés, associant à chacun l'évidence empirique nécessaire. Seront pris comme référence, alors, les quatre piliers qui caractérisent l'approche territoriale : le rôle des institutions, l'inclusivité, l'information et l'innovation.

En particulier, une équipe d'experts internationaux examinera les modules suivants :

• Institutions : le succès des politiques de développement rural dépend essentiellement de la capacité des acteurs locaux, nationaux et internationaux de coordonner leurs actions dans un cadre plus large de gouvernance. Les politiques de développement rural, pour être efficaces, doivent être intégrées dans un système de gouvernance multi-niveaux, agissant pour promouvoir les politiques locales et assurer la compatibilité avec les dynamiques socio-économiques locales, avec les politiques nationales et les structures institutionnelles. Atteindre un objectif similaire pourrait exiger une transition, de la hiérarchie verticale étendue à de nombreux pays en développement vers un système de flexibilité contractuelle, qui renforce une approche de partenariat, rôles et tâches définis pour les différents acteurs et institutions, les mécanismes de responsabilisation et le suivi de la performance

• Inclusivité : est le cœur de l'approche territoriale. Il a une dimension économique et sociale. Consiste, par exemple, à permettre l'accès aux marchés pour les petits agriculteurs, souvent efficaces, à intégrer des zones en retard de développement (souvent à vocation rurale) avec des zones plus développées (généralement urbaines), à relier entre eux les gens et les lieux en créant des possibilités d'emploi dans les régions éloignées et en fournissant des services adéquats au développement des activités agricoles (santé, éducation et lignes de crédit dédiées). Concerne également la croissance des opportunités pour tous, notamment pour les femmes et les minorités ethniques. Enfin, il a affaire à la capacité de mieux cibler les dépenses sociales en faveur des régions et des populations les plus vulnérables

• Innovation : le concept d'innovation est récemment devenu central pour l'illustration et la compréhension des processus et de la dynamique de développement rural. Les politiques de développement agricole intègrent de plus en plus souvent une combinaison d'innovation « hard » et d'infrastructures, ainsi que de systèmes de télécommunications à large bande et de services de transport, avec le soutien « soft » aux activités de réseautage et de transfert technologique, afin de renforcer les capacités d'innover et de promouvoir des processus de création, d'application et d'apprentissage d'un patrimoine de connaissances collectif. L'innovation - au niveau des dynamiques sociales, des nouveaux mécanismes de gouvernance et en tant que changement dans la définition des politiques, des stratégies et des approches - elle est de plus en plus largement comprise comme un facteur central de développement rural. La capacité d'une région à vocation agricole de promouvoir les processus d'apprentissage et d'innovation sociale apparaît de plus en plus comme une source clé d'avantage concurrentiel, comme un multiplicateur d'activités économiques, d'occasions d'emploi et de développement

• Information : développer une approche territoriale intégrée pour augmenter l'efficacité des réponses à la pauvreté rurale et à l'insécurité alimentaire nécessite l'appui d'un système d'informations, d'outils et de pratiques. Sa fonction est celle de faciliter la description et l'analyse des différentes dimensions et des actifs territoriaux des régions agricoles, ainsi que la compréhension des dynamiques locales et leurs implications en ce qui concerne les politiques et les stratégies en faveur du développement rural.

- Mercredi:

Les fondations théoriques et conceptuelles de l'approche territoriale à la sécurité alimentaire et aux politiques pour l'alimentation dans les pays en développement

Inclusivité : les joints de la négociation et des relations de pouvoir pour promouvoir des processus de construction de politiques plus inclusives qui battent l'insécurité alimentaire

- Jeudi:

Information et méthodes : l'utilisation d'un système d'indicateurs composites pour élaborer des politiques et des stratégies fondées sur des preuves factuelles

Innovation : l'importance de l'innovation par rapport aux politiques pour l'alimentation et la sécurité des aliments plus efficaces

- Vendredi:

Institutions et gouvernance : le rôle fondamental des institutions et des systèmes de gouvernance multi-niveaux par rapport aux politiques alimentaires

Quelques exemples concrets liés à l'application de l'approche territoriale dans le pays en développement

 

 

Nous recueillons inscriptions pour une nouvelle édition du cours. Pour plus d'informations contacter le secrétaire du CEEP: info@cremonafoodvalley.com

Period

FromSeptember 9th 2015
ToSeptember 11th 2015

Language

Le cours sera donné en anglais. D'autres éditions du même cours seront fournies dans d'autres langues, sous réserve de demande formelle.

Participation Fee

La cotisation de participation au cours est de € 950.00. Pour les participants ayant confirmé leur inscription avant le jeudi 11 juin 2015 sera appliqué un rabais de 20% (frais de participation =

€ 760.00).

Si deux ou plusieurs membres de la même organisation s'inscrivent au même cours, le plein tarif sera appliqué au premier participant, tandis que les membres supplémentaires paieront un tarif réduit de € 720.00.

Les inscriptions au cours SEC05 fermeront le 26 Juillet 2015.

La cotisation de participation comprend :

les matériaux pour le cours, l'utilisation des installations et des services disponibles sur le site de la formation, les visites guidées, les déjeuners le mercredi et le jeudi et un dîner gala.