Stradivari, musique et violons

Crémone est la capitale mondiale de la lutherie, de l’art ancestral de la fabrication du violon et des autres instruments à cordes frottées. Environ cent cinquante ateliers de luthiers continuent encore aujourd’hui leur tradition qui a vu naître des luthiers crémonais très connus (Amati, Guarneri, Antonio Stradivari pour citer les plus célèbres), pendant qu’une prestigieuse école internationale de lutherie accueille et forme depuis des années des étudiants venus des quatre coins du monde. Tout dans la ville parle de violons et de musique. Le Musée du Violon, une structure de technologie d’avant-garde, rassemble et expose l’excellence de la lutherie ancienne et contemporaine, en permettant de découvrir et d’approfondir tout ce qui touche à l’univers du violon, d’en écouter et d’en apprécier le « son » unique dans un auditorium à l’acoustique parfaite.

Lutherie crémonaise, patrimoine de l'Unesco

Crémone est la capitale mondiale de la lutherie, de l’art ancestral de la fabrication du violon et des autres instruments à cordes frottées. Environ cent cinquante ateliers de luthiers continuent encore aujourd’hui leur tradition qui a vu naître des luthiers crémonais très connus (Amati, Guarneri, Antonio Stradivari pour citer les plus célèbres), pendant qu’une prestigieuse école internationale de lutherie accueille et forme depuis des années des étudiants venus des quatre coins du monde. Tout dans la ville parle de violons et de musique. Le Musée du Violon, une structure de technologie d’avant-garde, rassemble et expose l’excellence de la lutherie ancienne et contemporaine, en permettant de découvrir et d’approfondir tout ce qui touche à l’univers du violon, d’en écouter et d’en apprécier le « son » unique dans un auditorium à l’acoustique parfaite.

Lutherie crémonaise, patrimoine de l'Unesco

La lutherie crémonaise traditionnelle – qui s’est développée au début du XVIe siècle avec Andrea Amati et s’est poursuivie avec des maîtres luthiers de la même famille, avec les Guarneri et le plus illustre de tous, Antonio Stradivari au XVIIIe siècle – est considérée comme la technique de fabrication des instruments à archets (violons, violes, violoncelles et contrebasses) la meilleure au monde.

Cet art de la lutherie continue de vivre grâce aux luthiers qui l’exercent quotidiennement et aux nombreuses institutions qui s’en inspirent, le soutiennent et en encouragent la promotion.

L’art de la lutherie crémonaise s’exprime selon les principes d’excellence établis par les grands maîtres luthiers du passé et s’exerce exclusivement par un travail manuel et une connaissance approfondie des matériaux et techniques d’élaboration : savoir-faire transmis directement du XVIe siècle par la relation maître-élève, voire de père à fils, et acquis par la pratique. Plus de 70 pièces de bois sont façonnées et montées rigoureusement à la main, discipline qui doit être adaptée en fonction de la réponse acoustique toujours différente d’une pièce à l’autre : de ce fait, il ne pourra jamais y avoir deux instruments semblables. Toutes les parties d’un violon doivent être fabriquées dans un bois soigneusement sélectionné et vieilli naturellement : sa préparation ne peut être ni hâtée ni artificielle. Aucun composant industriel ou mi-industriel, aucun vernis en spray ne peut être utilisé. De nombreuses particularités qui semblent purement décoratives sont en fait indissociables de la robustesse de la structure, de la durée et l’amplification du son. Le procédé de construction est exclusivement suivi par les luthiers, de l’arbre à l’instrument fini.

Depuis 2012, l'UNESCO a inclus la « Tradition luthière crémonaise » sur la liste du patrimoine immatériel culturel.

Le Musée du Violon

Le musée du violon a été inauguré en septembre 2013. Le visiteur y découvrira l'histoire du violon, les systèmes de fabrication, les vies des familles de luthiers crémonais, et il pourra admirer les chefs-d’œuvre des maîtres du monde entier.

Le fleuron du musée est l'auditorium « Giovanni Arvedi ». C'est un joyau d'ingénierie acoustique de 500 places qui allie la technologie la plus avancée au savoir ancestral de la lutherie et la tradition culturelle crémonaise. La scène, circulaire et de dimensions réduites, occupe une position centrale qui garantit une vue et une acoustique optimales à pratiquement tous les spectateurs.

Le musée du violon: www.museodelviolino.org