Le cœur de la ville médiévale

Place de la ville

La perspective espacée et l'harmonie équilibrée des masses architecturales qui la composent, créent un spectacle d’ensemble monumental très impressionnant, ce qui la rend une des plus belles places médiévales d'Italie. Les monuments qui se trouvent autour d'elle : le Torrazzo, la cathédrale, le baptistère, l’hôtel de ville et la Loggia dei Militi, constituent l’expression, la plus haute, de la civilisation municipale et ils représentent le symbole de la ville dans sa double composante religieuse et civile.

Hôtel de ville

En face à la cathédrale se dresse l’hôtel de ville du XIIIe siècle. Construit en 1206, initialement il comprenait une grande salle pour les réunions du peuple. La structure médiévale du bâtiment restait inchangée jusqu'à la fin du XVe siècle. Plus tard, les fenêtres trilobées du XII siècle ont été remplacées par des fenêtres rectangulaires en ajoutant le balcon de marbre appuyé contre le pilier central de la façade. Parmi les œuvres, les plus importantes, qui sont logées dans le bâtiment il y a : le portail de la seconde moitié du Ve siècle dans le hall de l'escalier, les grandes toiles des peintres Genovesino, Malosso et Boccaccino, illustrant des églises de la ville désormais démolies et le plâtre de la porte Stanga (l'original se trouve au Louvre) dans la salle de réunion

Le Torrazzo

Le clocher, le « Torrazzo », avec ses proportions exceptionnelles, domine l'ensemble de la zone urbaine de la place, de sorte qu’il est devenu le symbole de la ville. Plus de 110 m de hauteur, la première structure, construite au XIIIe siècle, arrive aux remparts, la deuxième, qui chevauche au couronnement, a été achevée en 1305.

Le beffroi du clocher contient sept cloches, chacune dédiée à un saint, y compris le protecteur de la ville : S. Omobono. L'horloge astronomique de la tour de la cloche est encore celui d'origine installé en 1583 : son appareil gigantesque et complexe (ouvert) marque les heures, les jours, les mois, les phases de la lune, les éclipses du soleil et de la lune, les conjonctions zodiaques. Monter au clocher est véritablement impressionnante et on le conseille aux visiteurs pour la vue magnifique qu’il offre sur toute la ville, le fleuve Pô et la campagne environnante.

Cathédrale et Baptistère

La cathédrale, qui pour sa grandeur, beauté et importance artistique est considérée parmi les monuments les plus célèbres dans les régions du nord d’Italie, joue un rôle dominant sur la place par sa façade en marbre, imposante et lumineuse. Les événements historiques concernant sa construction (initiée en 1107) étaient très complexes et on y trouve des traces de chaque époque : l'art romane originale et des remaniements gothiques, la renaissance et le baroque, dont le résultat est un composite dans lequel des éléments stylistiques individuels se trouvent harmonieusement fondus ensemble.

Le patrimoine décoratif et artistique de l'intérieur est de grand intérêt : la nef est décorée par un cycle de fresques illustrant des épisodes de la vie de la Vierge et du Christ dus aux mains de Boccaccino, Bembo, Melon, Romanino, Pordenone. Peintures, retables et fresques encore de Campi, Gatti, Malosso, marqueterie incrustée du chœur de Platina et bien d'autres chefs-d'œuvre pour enrichir l'espace intérieur de l'église.

Le baptistère roman de forme octogonale, construit en 1167, a été largement rénové au cours du XVIe siècle. L'intérieur, de la spatialité romane sobre et austère, est surmonté d'une grande coupole à étages en huit segments.

Loggia dei Militi

Situé au-dessus de la place de la ville, en face de la cathédrale se trouve la Loggia dei Militi, ainsi appelée parce que tel endroit était utilisé pour les réunions des commandants de la milice de la ville. Le bâtiment élégant, carré et avec des fenêtres ogivales, avec arcade, présente sur le mur une plaque avec la bannière de la ville qui rappelle la fondation en 1292. À l'origine, la structure, qui devait être ouverte sur les deux autres côtés, avait un escalier extérieur, démoli en 1871, menant au premier étage où, à partir du XVIe siècle, s’est installé le Collège des Giureconsulti.


Pour découvrir plus encore sur la ville, visiter le site: http://turismo.comune.cremona.it/fr